Stoppons la cocorrida ! Interpellez maintenant votre député.e

Mobilisons-nous d'ici le 24 novembre

Êtes-vous favorable à la construction
d’un aéroport à Notre-Dame des Landes ?

Clôture des votes le 25 juin 2016

Déjà 27 605 votes

Le 24 novembre sera débattue une proposition de loi visant à interdire la corrida en France. Le scrutin sera public, et nos député.e.s seront donc d’autant plus sensibles à notre opinion. Nous pouvons leur signifier que leur vote sera suivi et que nous prendrons acte de leur engagement.

Alors que la commission des lois a rejeté le texte le 16 novembre,  nous pouvons obliger les député.e.s à prendre en compte l’avis des 7 Français sur 10 qui se déclarent favorables à la suppression des corridas.

L’interdiction de la corrida : une réponse à la demande des citoyens.

Les aficionados aiment présenter la corrida comme un sujet clivant qui opposerait une tradition séculaire des territoires à une forme de soi-disant nouvelle dictature des écolos bobos : rien n’est moins vrai. Les traditions peuvent se maintenir sans cette pratique qui consiste à vouloir absolument mesurer sa force en abattant un animal de manière spectaculaire. 87% des citoyens estiment qu’il faut punir les actes de cruauté volontaires ayant entraîné la mort de l’animal, en incluant la corrida. Dans les départements la pratiquant, 75% des citoyens se déclarent contre la mise à mort de l’animal lors des corridas (1). En Catalogne, avant la fin de cette pratique (2), en 2011, les arènes étaient déjà à moitié vides, et la corrida vivait principalement grâce à des touristes avides de spectacles macabres.

La corrida, un modèle à bout de souffle qui érige la souffrance animale au rang de spectacle ! C’est notamment pour cette raison que sur 90% du territoire français, la corrida est un délit puni de 5 ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.

– 95 à 97% de personnes qui fréquentent les férias n’assistent pas aux corridas. (Ce sont au contraire les corridas qui ont besoin de l’afflux de touristes des férias, tout comme elles ont besoin des subventions mirobolantes des villes qui les organisent, pour absorber les déficits chroniques.)

– Depuis 2016, la corrida est définitivement rayée du Patrimoine culturel immatériel de la France (UNESCO).


1 En 2017 un autre sondage Ifop avait montré que, dans les départements où les corridas sont autorisées, 75 % des habitantes et habitants sont opposés aux corridas avec pique, banderille et mise à mort.

2 https://www.lemonde.fr/international/article/2022/11/17/en-catalogne-les-corridas-sont-de-l-histoire-ancienne_6150292_3210.html

Un site à l’initiative d’Agir pour l’Environnement

Agir pour l’Environnement est une association nationale de mobilisation citoyenne en faveur de l’environnement. Le but de l’association est de faire pression sur les responsables politiques et décideurs économiques en menant des campagnes de mobilisation citoyenne réunissant un réseau d’associations et de citoyens le plus large possible.